article-blog-chaussures-image1

 

On m’a posé récemment la question des chaussures pour les tout-petits :

A partir de quel moment faut-il lui mettre des chaussures ?
Est-il préférable de le laisser pieds nus ?
Comment choisir de bonnes chaussures ?

Est-il préférable de le laisser pieds nus ?
Tout d’abord, oui il est préférable de laisser un maximum votre enfant pieds nus à la maison, à la crèche etc. lorsque cela est possible.
Pourquoi ? Pendant les premières années de sa vie, votre enfant va devoir expérimenter et construire son équilibre. Il a besoin de développer sa sensibilité tactile et renforcer ses muscles plantaires pour trouver de bons appuis.
Si votre intérieur ne permet pas de laisser votre enfant pieds nus (dangers, sol froid…), il existe des chaussons antidérapants qui laisseront à votre enfant une liberté sensorielle et motrice.

A partir de quel moment faut-il lui mettre des chaussures ?
Les chaussures n’ont de sens qu’à partir du moment où l’enfant marche d’un pas assuré et qu’il commence à aller dehors. Profitez-en pour faire des économies la première année car il changera bien 2 ou 3 fois de chaussures l’année suivante (leurs pieds grandissent si vite !).

Comment choisir de bonnes chaussures ?
Les chaussures rigides sont à éviter.
Pourquoi ? Elles bloquent la cheville et le déroulement du pied et limitent les informations sensorielles. Elles entravent ainsi l’ajustement postural et les muscles ne développent pas la force nécessaire. L’acquisition de la marche risque d’être retardée. Ces chaussures rigides sont à comparer, pour nous adultes, à des chaussures de ski…
Il faut donc privilégier des semelles souples. Les chaussures doivent être assez larges pour pouvoir écarter les orteils (phénomène physiologique naturel chez le tout-petit pour augmenter sa surface d’appui). Enfin, le cuir ou le coton (chaussettes) permettent une bonne aération du pied.
Pour la maison, les chaussons souples en cuir (plutôt que des chaussures) sont très recommandés car ils permettent à l’enfant de sentir ce qu’il se passe sous ses pieds et gardent toute la mobilité des articulations pour permettre aux muscles de se développer. Il existe des modèles très variés et sympas, avec ou sans fourrure intérieure, avec un petit élastique pour permettre un bon maintien. cf. photo

Enfin, vérifiez régulièrement la taille des pieds de votre enfant : des chaussures trop petites (ou trop grandes) sont bien entendu à éviter.

Petit bonus pour finir le tour du sujet : la voûte plantaire va apparaître entre 4 et 6 ans. Il n’est donc pas nécessaire de prendre des chaussures avec une semelle spécifique à coussinet car elle risquerait d’écraser la voûte en formation.

J’espère que cet article aura répondu à vos interrogations.

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez d’autres questions.

Blandine
Psychomotricienne

 

 

Publicités