Une maman m’a posé une question très intéressante que d’autres parents peuvent également se poser :

Mon enfant ne joue pas avec ses jouets mais préfère pousser les chaises, ouvrir les placards😬… Comment apprendre à mon enfant à jouer avec ses jouets et seul?

J’ai envie de commencer ma réponse par une autre question : est-ce vraiment important que l’enfant ne joue qu’avec ses jouets ? Ne faut-il pas se féliciter que l’enfant puisse s’amuser avec tout et n’importe quoi ? Les enfants ont la chance de ne pas être limités dans leur imagination et donc dans l’utilisation qu’ils peuvent avoir des objets. Un stylo pour un adulte sert à écrire. Pour un enfant, le stylo se transforme en baguette magique, en avion, en marteau, en clé… On peut donc s’interroger sur nos propres limites : qu’est-ce que j’accepte et qu’est-ce que je n’accepte pas ?

On est d’accord, en tant qu’adulte, on n’a pas envie qu’il abîme nos meubles, qu’il se coince les doigts, qu’il casse notre téléphone portable… Et l’enfant peut tout à fait entendre que certaines choses lui sont interdites lorsqu’on lui explique pourquoi (pour sa sécurité, parce que c’est important pour nous, parce que c’est un objet d’adulte…).

enfant-jouetAussi pouvons-nous  entendre ses intérêts et l’encourager en ce sens. Il entre dans des jeux d’imitation et pique toujours votre smartphone, votre balayette? Offrez lui un téléphone en jouet, un balai adapté à sa taille… Il pousse des chaises lorsqu’il commence à marcher ? Offrez lui un petit chariot à roulette. Il ouvre les placards ? Il est en pleine période du dedans/dehors, des transvasements, de la permanence de l’objet (il existe même quand on ne le voit pas) : offrez lui une boite à formes, une maison avec portes et fenêtres voire avec des clés à entrer dans les serrures, des jouets de transvasements pour le bain ou dans un bac de semoule …

Attention néanmoins à ne pas lui présenter trop de jouets non plus : trop de jouets tue le jouet ! Ne sortez donc pas tous les jouets en même temps pour qu’il puisse plus facilement faire un choix. Changez régulièrement les jeux à sa disposition : cela éveillera à nouveau son intérêt (une fois par semaine par exemple). Veiller à ce qu’ils soient bien placés en évidence et à sa disposition (petite table ou étagère à sa hauteur) pour qu’il puisse se servir à sa guise.

L’enfant vous montre son intérêt, ses besoins pour s’éveiller, essayons alors d’adapter son environnement pour qu’il puisse le faire dans de bonnes conditions.

La fin de la question interroge sur « comment lui apprendre à jouer seul ? ». Selon son âge, un enfant aura plus ou moins de facilité à jouer seul. Entre 2 et 4 ans, l’enfant commence à se construire comme un individu différencié. C’est une période fragile où l’enfant peut alors avoir peur de la solitude et exprimer ainsi une certaine insécurité en exigeant votre présence. Je ne pense donc pas que cela s’apprenne mais cela s’éprouve. S’il vient jouer vers vous c’est qu’il en a besoin pour se « construire » en toute sécurité. Mais peut-être a-t-il juste besoin d’un regard bienveillant ? Est-il alors possible de lui créer un petit coin pas loin de vous pour jouer ? Il sera peut-être plus rassuré que de jouer dans sa chambre à l’autre bout de la maison ?

Lui consacrez-vous des moments vraiment pour lui, de jeux et de partages ? Il vaut mieux lui consacrer moins de temps mais en avoir vraiment envie et y prendre du plaisir plutôt que rester longtemps et se forcer (avec le téléphone portable dans l’autre main…). Ainsi, votre enfant acceptera beaucoup mieux que vous preniez du temps pour votre vie d’adulte. N’hésitez pas à le verbaliser pour qu’il puisse l’entendre. Ne vous sentez pas fautive de ne pas répondre à sa moindre demande : c’est aussi l’aider à grandir que de lui expliquer que vous êtes actuellement occupée mais que vous viendrez le voir après.

Faites confiance à votre enfant : lorsqu’il se sentira prêt, il pourra prendre de la distance et jouer en autonomie. 

Merci pour cette question très intéressante. J’espère y avoir répondu.

Blandine LIGNEY, Psychomotricienne

 

Publicités