Il s’agit d’un vrai apprentissage qu’il est important d’anticiper car le processus est long à acquérir … Et comme tout apprentissage, vous passerez (vous et votre enfant) par des phases d’acquisition mais aussi de régression (car la régression est indispensable à l’acquisition). Houlalalala, je jargonne, j’arrête ! Bref, je vais essayer de vous fournir une liste de conseils simples à mettre en place dès le CP (là où commencent les devoirs …). Je tenais à vous signaler que ces conseils sont donnés pour une mise en œuvre dans un contexte IDEAL, c’est-à-dire, un contexte où nous sommes zen, disponible, de bonne humeur, ouvert … Autre chose, au commencement, la mise en place de ces éléments d’organisation va vous demander un peu de disponibilité mais petit à petit, l’enfant deviendra de plus en plus rapide et autonome et votre présence sera de moins en moins indispensable. Et … il pourra s’autogérer tant en étude qu’à la maison.

INSTALLER DES RITUELS :

Instaurer des « tableaux de vie » va permettre à votre enfant de se projeter et d’être moins angoissé face aux devoirs à accomplir (car parfois, il y en a beaucoup !!) :

  • Je goûte juste avant.
  • Je médite ou je prends un petit temps de repos.
  • Je prends ma douche ou mon bain juste après avoir terminé mes devoirs.

LUI DONNER DE BONNES HABITUDES :

  • Travailler sur un espace de travail rangé et organisé.
  • Vérifier, avant de commencer, ce que l’on a à faire et que l’on a tout son matériel.
  • Sortir le cahier de textes en premier.
  • Puis sortir les affaires de son cartable au fur et à mesure et pas tout en même temps afin de conserver son espace de travail bien rangé.
  • Cocher le travail effectué au fur et à mesure, ranger puis sortir les affaires pour le travail suivant.

Une fois ces habitudes à peu près installées, lui donner un pense-bête qu’il est possible d’accrocher sur son pêle-mêle avec un chaînage de dessins ou de photos que vous aurez prises de votre enfant en train de réaliser toutes les actions citées ci-dessus. Je vous donne un exemple avec Junior mis en scène :

chainage-devoir

La légende sous forme de questions est intéressante car elle permet à l’enfant de s’interroger lui-même et ainsi de devenir acteur et donc plus autonome.

LUI APPRENDRE LES BONS AUTOMATISMES :

Evidemment, commencer à faire ses devoirs seul, ça se passe en CP où il n’y a normalement que de la lecture :

  • Commencer par l’encourager en lui expliquant qu’il est capable de faire ses devoirs tout seul.
  • Lire avec lui le travail à faire.
  • Le laisser quelques minutes seul avec son livre ou sa fiche de mots (3/4 minutes au début, même si encore non lecteur, puis 5/6 minutes lorsqu’il commence à lire).
  • Revenir pour le faire lire à haute voix.
  • Le féliciter pour le travail effectué (même si minime pour nous, c’est beaucoup pour lui).

Puis en CE1, quand il commence à avoir des lectures longues, des mots, des leçons, des tables à mémoriser :

  • L’encourager à faire seul.
  • Lui faire lire le travail à faire.
  • Le laisser une quinzaine de minutes afin de lui laisser le temps de faire son travail.
  • Revenir et vérifier la lecture (en lui faisant uniquement lire quelques lignes mais sur lesquelles vous insisterez sur le respect de la ponctuation, l’articulation, les liaisons et l’expressivité !!).
  • Vérifier les leçons en posant des questions ou si défaut de mémorisation en l’aidant à exécuter une carte mentale sur son tableau blanc.
  • Vérifier les mots à apprendre en lui faisant une petite dictée (en reprenant les mots appris dans des phrases courtes et simples).
  • Le féliciter pour son travail effectué.

Puis à partir du CE2, il sera censé être devenu totalement autonome.

Vous serez alors présent uniquement pour l’accompagner, vérifier la bonne compréhension de ses leçons, valider, l’encourager et le féliciter.

Retour à la carte mentale

Marie, enseignante spécialisée.

 

Publicités