Les conditions idéales ? Il faut être zen, détendu, souriant, reposé et avoir le ventre plein !! Euh, là je parle autant pour les parents que pour les enfants !!

Votre enfant vient de passer une journée entière à travailler (et vous aussi !), donc il est fatigué, irritable et excité (ou au contraire amorphe). Il est donc important de prendre un peu de temps libre en mangeant un peu, tranquillou …  Bref, rechargeons les batteries. Si l’on doit recharger les batteries, il est préférable d’éviter les écrans (TV, ordinateur, tablette, console de jeux) car ils favorisent l’excitation mentale et cela devient plus difficile de se concentrer par la suite et …vous allez au-devant de problèmes pour le sortir de son dessin animé afin qu’il aille faire ses devoirs et là aucune motivation ne sera possible pour votre enfant … Donc, moment de transition obligatoire ! Puis mettez en œuvre des rituels du soir, c’est-à-dire des « tableaux » du soir toujours identiques et toujours dans le même ordre chronologique. Cela permettra à Junior de pouvoir anticiper son emploi du temps « domestique » et créera un cadre sécurisant.

Une fois reposé et le ventre plein, choisir un lieu calme et serein (éloigné de tout bruit et de toute agitation) : si votre enfant partage sa chambre avec un plus petit qui n’a pas encore de devoirs, occupez ce tout petit afin qu’il laisse son aîné(e) tranquille.

Voici un exemple de rituels possibles :

  1. Collation
  2. Repos / jeu calme (pas d’écrans SVP !)
  3. Discussion (on échange sur ses journées respectives et pas seulement sur ce qu’il a fait à l’école.)
  4. Installation (toujours au même endroit et de préférence dans sa chambre et sur son bureau), cf. l’article Comment lui apprendre à travailler seul ?)
  5. Timer ou sablier afin de ritualiser le temps de travail et afin que cela ne dure pas des heures (en moyenne une quinzaine de minutes en CP/CE1 et une trentaine de minutes en CE/CM1/CM2) + si enfant rêveur ou avec trouble de l’attention, fractionner les devoirs avec une construction lego par exemple) ainsi cela ne le démotivera pas !
  6. Travail en autonomie (cf. l’article Comment lui apprendre à travailler seul ?)
  7. Validation par une personne en qui votre enfant a confiance : vous ou grand frère/grande sœur ou grands-parents ou nounou.
  8. Douche / bain
  9. Récompense : dessin animé ou série préférée …

Retour à la carte mentale

Marie, enseignante spécialisée.

 

Publicités